LE DOMAINE

DU MOULIN DUMAS

LE DOMAINE DU MOULIN DUMAS

À GRIGNAN – DRÔME PROVENÇALE

MAISONS & CHAMBRES D’HÔTES

Bienvenue au domaine du Moulin Dumas, bicentenaire, lieu-dit et domaine chargé d’Histoire. Un des principaux moulins grignanais érigé en 1768, niché au cœur de son propre petit vallon. Cet édifice tout aussi puissamment établi que raffiné vous ouvre ses portes. Lorsque vous pénétrez dans ce domaine, vous découvrez un univers intemporel où se mêlent charme d’un moulin plus que bicentenaire et son bassin aux eaux émouvantes.

MAISONS ET CHAMBRES D’HÔTES

PARC ET BASSIN

 

Bassin-ondule

ECRITURES ET HISTOIRE

Boule-rampe
PETITE HISTOIRE DU MOULIN DUMAS PAR PHILIPPE PORCEL

 

Dans les replis du mont Rachas, veillant sur la plaine de Valréas, une vigoureuse rivière drômoise, nommée « La Berre », trace son cours impétueux.
Dès la fondation du Moulin Dumas en 1768, les hommes se sont montrés vigilants et respectueux envers cette force naturelle, même lorsque ses eaux débordaient en abondance. Lors des jours d’orage, en différents passages à gué, la Berre pouvait se transformer en fléau emportant tout sur son passage : hommes distraits, bêtes imprudentes ou fragiles calèches, ignorance ou manquement étant souvent punis par sa colère dévastatrice.Les meuniers, gardiens discrets de ce havre de travail, avaient pour mission noble et méconnue d’apprivoiser la rivière au quotidien, maniant avec ingéniosité bief et écoulements pour maintenir un débit régulier. Ainsi, les « roues de pierre et de fortune » n’interrompaient jamais leur rotation, dans un incessant ballet jour et nuit, permettant aux meuniers de mener à bien leur labeur.

Aux abords du parc du moulin, un long mur de digue rappelle les caprices du cours d’eau dans le passé, signalant peut-être les épisodes tumultueux et spectaculaires de débordements. Les anneaux d’amarrage découverts à cet endroit témoignent de l’ancienne activité fluviale, où des barques devaient accoster pour le déchargement des précieuses marchandises : blé, orge et avoine.
Enveloppé dans un vallon préservé par la nature, entouré d’une construction robuste, d’un bassin au passé riche, d’un jardin parsemé d’oliviers et de majestueux cyprès, et bordé d’une forêt mystérieuse où serpente la rivière de caractère, se dresse fièrement le domaine du Moulin Dumas !
Comment ne pas succomber à son charme ? Comment ne pas se laisser envahir par un amour profond envers cette nature généreuse, tolérante, complice du passage du Temps ?

La famille des meuniers Dumas, enrichissant de leur savoir-faire la célèbre farine éponyme vendue dans toute la Provence au XIXème siècle, a su prospérer en véritables artisans des éléments air, eau, feu et terre. Ils ont solidifié cet endroit dans tous les sens du terme, sur tous les plans, y insufflant une vie vibrante et harmonieuse, dépassant le temps linéaire.

L’intimité partagée entre la beauté naturelle et l’éternel mouvement du temps au Moulin Dumas est en harmonie parfaite.
Mais l’Histoire récente et les expériences vécues ici expliquent-elles le « magnétisme » positif du lieu? à vous de juger… j’ai mon avis…
Un retour dans le temps s’impose donc, vers l’an 1768, lorsque la première pierre du moulin, sous un autre nom que Dumas, fut posée par la famille Boyer, ces bâtisseurs-ruraux locaux en association avec le Maître meunier et alchimiste Panalis Raymond (de Réauville).
A la fin du XVIIIème siècle, le lieu tout entier, la bâtisse principale, le bassin-étang et son bief, tremblaient de puissance productive par la rotation permanente des lourdes meules de pierre, mues par les deux impressionnantes roues à aubes (l’une d’elles visible à l’entrée du domaine, adossée à la façade Nord). Le balai des calèches entrantes et sortantes du Moulin était incessant. Les vents empruntant le vallon, porteurs des légendes des anciens moulins et de leurs curiosités « magiques », participaient bienveillamment au maintien de cette puissance transformatrice du grain, par l’apport d’ une humidité douce et idéale permettant la conservation du précieux grain. Panalis Raymond déclarait régulièrement à ses apprentis et compagnons que « l’Air chaud et humide engendre la chaleur du Feu et l’humidité de l’Eau pour le bonheur de la mouture de l’ORge de la Terre que nous sommes tous » ?

En cette même période, l’année 1793 apporta son flot d’événements tumultueux. Monsieur Hippolyte Dumas, le député et maire de Cairanne (village du Vaucluse a environ 40 km de Grignan au sud) animait les 61 députés de la Fédération 34 communes du Haut-Comtat, assemblés, dans l’église paroissiale de Ste Cécile les Vignes, le 16 mars 1793, à l’effet de s’ériger en possible Etat libre et indépendant de l’ex-autorité du Pape (Enclave des Papes) et voire de la nouvelle société française… Cette assemblée, présidée par l’ex-titré-marquis Fournier d’Aultane, maire de Valréas, décida, à l’unanimité, de faire les démarches énergiques auprès de l’Assemblée nationale pour se mettre sous la protection directe de la France, bénéficier de ses lois libérales mais sans en supporter aucune charge. Le Comtat-Venaissin fut purement et simplement annexé à la France le 14 septembre suivant. Au cœur de cette tourmente, deux députés furent emprisonnés dans des geôles de Lyon au nom de leur proposition « indécente » transmise au « Comité de salut Public » et condamnés à mort, dans la foulée, pour l’exemple. Il s’agissait de messieurs Fournier d’Aultane et Dumas. Monsieur Fournier d’Aultane fût exécuté en octobre 1793, alors qu’Hippolyte Dumas réussît à s’enfuir quelques heures avant son exécution. Tel un fugitif, il trouva refuge dans les terres boisées du vallon de l’actuel domaine du Moulin Dumas (promenade des trois lavandes), au bord de la Berre. C’est là qu’il fit la connaissance de Panalis Raymond qui le recueillit, lui offrit l’abri et la discrétion au Moulin, nécessaires à sa survie pendant plus de 10 ans et un certain enseignement de la Nature.

À la fin des heures sombres de la Révolution française et des poussées de fièvre du Directoire jusqu’en 1799, Hippolyte, père de deux jeunes fils Calixte et Amédée, et riche de l’enseignement reçu de Panalis Raymond pendant six années, proposa l’acquisition du lieu à Panalis qui accepta de lui transmettre. Calixte et Amédée et leurs propres descendances poursuivirent le développement de la production de la farine Dumas tout au long du XIXème siècle et la sauvegarde du lieu.
Le XXème siècle s’imprima dans la difficulté pour le domaine, ayant subi la révolution de la machine à vapeur. Mais la production agricole qui s’y implanta par les générations suivantes permirent aussi la conservation de la force du lieu, devenu d’ailleurs le lieu-dit « le Moulin Dumas » en hommage à son incroyable histoire, restée en mémoire des anciens.

Dix générations plus tard, au XXIème siècle, l’histoire prend un nouvel élan avec l’arrivée de la famille Porcel, acquéreurs du Moulin Dumas, qu’elle transforme en un domaine d’émotions, autour de sa bâtisse, ses maisons de charme et son domaine de 4 hectares, ouvrant les portes d’un nouvel avenir pour le lieu, avec la profonde volonté de le réattacher à son histoire.

En tant que « gardien » vigilant du passé et façonneur d’avenir, j’attends, avec émotion et bienveillance, de vous dévoiler, si vous les souhaitez, d’autres mystères et curiosités de ce lieu enchanteur que j’ai pu découvrir ici.

Bienvenue dans ce havre propice à l’émerveillement, au lieu fertile où s’entrelacent les fils intemporels de l’histoire et de la nature.

Parce que le lieu que les meuniers d’antan ont sû découvrir, développer et protéger, parce que ce lieu a toujours offert, offre encore et offrira toujours le plus beau des voyages, le voyage intérieur en…SENTANT les champs de lavandes et la terre truffière, en ÉCOUTANT le chant des oiseaux et le clapotis de l’eau, en OBSERVANT les tableaux offerts par la nature et les variations de lumière, en CARESSANT des écorces vivantes centenaires et les pierres polies par le temps et le travail, en GOÛTANT les saveurs de la Drôme et les nectars des Adhémar et en RESSENTANT l’esprit des lieux et la quiétude intérieure, nous souhaitons partager ce lieu avec nos hôtes.

A la mémoire d’Hippolyte Dumas et Panalis Raymond,

Philippe Porcel, propriétaire du domaine

l
Plan de 1801, an 9 de la 1re République

SÉJOURNER AU DOMAINE 

CHAMBRES DU MOULIN & MAISONS

De 2 à 6 personnes

Les cinq chambres du Moulin à l’élégance discrète, dans lesquelles les fenêtres se changent en tableaux vivants, peuvent accueillir chacune 2 personnes. Accessibles du 01 Mai 2024 au 30 Septembre 2024.  Voir les chambres

La Maison Émile, quant à elle, réserve son intimité pour 2 âmes,  avec ses lucarnes célestes, astucieusement intégrées aux plafonds et invitant les étoiles à veiller sur votre sommeil. Ce lieu d’observation du ciel est unique. Magnifique studio-duplex autonome et sur-équipé. Disponible à la location du 15 Octobre 2024 au 15 Décembre 2024 et du 01 Mars 2025 au 01 Mai 2025. Voir la maison

La Maison Constantin, empreinte d’une atmosphère apaisante, peut accueillir 4, 5 ou 6 personnes, un espace d’intimité et un lieu de convivialité, surplombant le bassin. Superbe maison autonome et sur-équipée. Disponible à la location du 15 Octobre 2024 au 15 Décembre 2024 et du 01 Mars 2025 au 01 Mai 2025. Voir la maison

LE BASSIN, MIROIR AUX REFLETS CHANGEANTS 

COMTEMPLATION DU TEMPS QUI S’ÉCOULE

UN PONTON, UNE BARQUE, UNE INVITATION

Cet espace d’exception, témoin discret de siècles passés est alimenté par une rivière aux murmures discrets. Se perdre… et se retrouver, dans cet « eden » confidentiel, où le temps prend une densité particulière, où chaque instant devient précieux et chargé d’émotions.

UN OLIVIER, UNE NOUVELLE, UN RECUEIL 

« MOI, CONSTANTIN, 181 ANS »

DE PHILIPPE PORCEL, PROPRIETAIRE DU MOULIN

C’est d’ailleurs avec Constantin, l’olivier drômois,  protecteur-spirituel du président Émile Loubet, que vous vous poserez ensuite la question du voyage possible à travers le Temps et l’Espace avec votre nouvel ami Béni, le chat expert en la matière. D’autres guides apparaîtront bien vite : Tango, le cheval libéré, Joanne et ses petits volatiles chevaleresques ou encore les abeilles d’Allan. Vous serez alors confrontés, en compagnie de Patrick, à la pire menace que représente l’égotisme rampant, avant de rassembler magnifiquement ce qui est épars, avec Oscar Wirth et son symbolisme. Bon voyage dans la lecture et sa représentation, en chair et objet au Moulin Dumas.

Humaniste et chef d’entreprise résidant en Drôme provençale, Philippe Porcel, propriétaire de ce moulin, associe régulièrement ces démarches de sens, le symbole et l’inspiration autant dans sa vie personnelle que professionnelle. Dans ce recueil de nouvelles à la fois douces et saisissantes, entre fiction réelle et réalité fictionnelle, sa plume elliptique vous rendra captifs de vos émotions, comme son moulin.

LIRE LA NOUVELLE « MOI, CONSTANTIN, 181 ANS »

COMMANDER LE RECUEIL DES 9 NOUVELLES

LIRE MAINTENANT L’INCROYABLE HISTOIRE DU MOULIN DUMAS

READ NOW THE INCREDIBLE HISTORY OF THE MOULIN DUMAS